Devenir Pilote Privé (PPL)

Apprendre à piloter

Pour apprendre à piloter il faut d’abord en avoir envie !

Ensuite, il faut se rendre disponible, accepter de passer par une phase d’apprentissage théorique et pratique qui sera passionnante mais qui va exiger concentration et rigueur.

La formation s'étale généralement sur 18 mois, ce qui en facilite le financement. L’objectif est d’obtenir une licence de pilote privé dite PPL ou LAPL (Private Pilot Licence ou Light Aircraft Pilot Licence) qui permettra d’exercer la fonction de commandant de bord sur des avions monomoteurs à hélice. L’aéro-club Les Alcyons assure les formations requises. Elles sont dispensées par des instructeurs qualifiés, salariés et/ou bénévoles. Une partie de la formation théorique se fait en e-learning.

La licence s’obtient en réussissant un examen théorique puis pratique. C'est un test en vol qui constitue l’épreuve pratique passée par un examinateur de la DGAC. Des qualifications supplémentaires peuvent ensuite être obtenues : vol de nuit, vol aux instruments…

Un certificat d’aptitude médicale est requis. Il s’obtient en consultant un médecin agréé. Si vous êtes en bonne santé générale, il ne devrait pas y avoir de soucis et rassurez-vous le port de lunettes est admis.

 

NOS FORMATIONS

Brevet de base

Le LAPL

La Licence LAPL (Light Aircraft, Private Licence) : Ce brevet est un peu plus simple, avec 35h de vol minimum et une visite médicale moins stricte.
Il est orienté pour le vol loisir sur avion léger. Cette Licence est reconnue par l’Europe (EASA) mais pas par l’organisation internationale OACI. La conversion en PPL(A) est tout à fait possible avec un complément de formation d’une quinzaine d’heures minimum.

Brevet de base

La licence de pilote privé (PPL)

C'est une licence européenne qui permet de voyager et d'emmener des passagers sans limitation de distance à titre privé. 

Les conditions réglementaire minimum d'obtention sont :

  • Avoir accompli au minimum 45 heures de vol ;
  • Totaliser au minimum 25 heures de vol en double commande et au moins 10 heures en solo supervisé ;
  • Avoir 17 ans révolus le jour de l'examen en vue de l'obtention de la licence ;
  • Avoir une aptitude médicale de classe 2 minimum. 
  • Réussir avec succès les examens théoriques et pratiques ;

La licence de Pilote Privé (PPL) autorise à voler dans des conditions météorologiques permettant le vol à vue (Visual Meteorological Conditions, VMC) : on dit que le vol est " VFR " (Visual Flight Rules).
Pour voler dans des conditions météorologiques dégradées (Instrumental Meteorological Conditions, IMC) le pilote doit avoir la qualification de vol aux instruments dite " IR " (Instrument Rating) délivrée par un organisme agréé, l'avion devant lui aussi être équipé en conséquence.

Les Alcyons dispensent la formation complète du pilote pour le vol à vue (VFR), pour les vols de jour mais aussi de nuit, et proposent de nombreux voyages de perfectionnement au pilotage, avec ou sans instructeur, en France et à l'étranger.

Brevet de base

La qualification Vol de nuit

La licence de pilote privé (PPL) seule permet exclusivement de voler le jour.

Avec la qualification "vol de nuit" le pilote PPL ajoute à sa licence la possibilité de voler de nuit. La pratique du vol de nuit permet d’évoluer dans un environnement différent : pistes éclairées, décollage dans l’obscurité, les lumières des villes partout autour de soi, les longs rubans de la circulation automobile, des espaces sombres dans la campagne et… la Tour Eiffel que l’on distingue parfaitement dès l’envol à Toussus. 

L’aéroclub des Alcyons dispense cette formation sur l'aérodrome de Toussus-Le-Noble, entre les mois de Septembre à Avril.

La formation comprend :

  • Une partie théorique pour prendre connaissance des spécificités en termes de facteurs humains (vision et illusions nocturnes notamment), de météorologie et de navigation nocturnes et de règlementation spécifique.
  • Une partie pratique comprenant à minima  5 heures de vol minimum.

Le vol de nuit est une expérience inoubliable et formatrice, que tous les pilotes qualifient de « magique » !